6/11/2012 - EOV Réunion de Haut Niveau de l’Assemblée Générale sur le Désarmement Nucléaire.

Explication de Vote de SEM Jean-Hugues Simon-Michel, Ambassadeur représentant permanent de la France à la Conférence du Désarmement à Genève

L19 : Réunion de Haut Niveau de l’Assemblée Générale sur le Désarmement Nucléaire

(New York, le 6 novembre 2012)

Monsieur le Président,

Je prends la parole pour expliquer la position de la France qui s’est abstenue lors du vote de la résolution L19 “Réunion de haut niveau de l’Assemblée générale sur le désarmement nucléaire.”

Monsieur le President,

Nous nous interrogeons sur la plus value d’une réunion de haut niveau de l’Assemblée générale sur le désarmement nucléaire alors même que nous disposons déjà d’enceintes adaptées à ce type de d’échanges, que ce soit la première Commission, la Commission des Nations Unies pour le désarmement ou la Conférence du désarmement.

Nous demeurons par ailleurs perplexes quant à la façon dont cette réunion de haut niveau pourrait faire avancer la mise en œuvre du plan d’action du TNP agrée par consensus en 2010. De notre point de vue, cette feuille de route offre déjà la meilleure voie possible pour faire avancer l’agenda du désarmement nucléaire ainsi que les sujets qui lui sont liés.

Enfin, nous continuons de penser que la prolifération nucléaire constitue la principale menace à la sécurité et à la paix et nous regrettons que cette réunion de haut niveau ne traite pas ces deux aspects du désarmement nucléaire et de la non prolifération de manière équilibrée.

Monsieur le Président, je vous remercie./.

Version anglaise

Explanation of vote by Ambassador Jean-Hugues Simon-Michel,
Permanent Representative of France to the Conference on Disarmament in Geneva

L19 “High-level meeting of the General Assembly on nuclear disarmament”

(New York, 6 November 2012)

Mr. Chairman,

I am taking the floor to explain why my delegation abstained on draft resolution L19 “High-level meeting of the General Assembly on nuclear disarmament.”

Mr. Chairman,

We question the value of holding a High-Level meeting of the General Assembly on nuclear disarmament when there are already sufficient venues for such discussion ; in the UNGA First Committee, at the United Nations Disarmament Commission, and within the Conference on Disarmament.

We are puzzled about how such an HLM will further the goals of the NPT Action Plan that was agreed by consensus in 2010. In our view this roadmap of actions offers the best way of taking forward the multilateral nuclear disarmament agenda, along with related issues.

We continue to believe that nuclear non-proliferation constitutes the most serious threat to international security and peace and therefore regret that this High Level meeting doesn’t deal with both nuclear disarmament and non proliferation in a balanced manner.

Thank you Mr Chairman.

publié le 13/12/2012

haut de la page