Cérémonie de commémoration du 11 novembre. [en]

JPEG
L’Association des Anciens Combattants de Genève a organisé, le lundi 11 novembre 2014, en collaboration avec le Consulat général de France, une cérémonie commémorant l’armistice du 11 novembre 1918 devant le monument de la rue Jean Sénebier, à Genève.
De nombreuses personnalités ont assisté à l’événement, dont notamment le Président du Grand Conseil genevois, des représentants des autorités cantonales civiles et militaires, des autorités militaires, diplomatiques et consulaires françaises et étrangères, des représentants d’associations françaises et étrangères et des élus des Français de l’étranger.

Après l’ouverture de la cérémonie par Monsieur Jacques Blondel, Président de l’Association des Anciens Combattants français de Genève, Madame Odile Soupison, Consule générale de France, a prononcé une allocution solennelle dans laquelle elle a souligné que cette année est la première du cycle du centenaire de la première guerre mondiale et qu’à cet égard, selon les mots du Président de la République, il faut "saisir la force des générations qui nous ont précédés afin de faire des leçons de vie pour les suivantes".

Elle a rappelé que, si la célébration du 11 novembre marque la victoire de la France, elle symbolise avant tout la victoire de la démocratie, de la liberté et de la paix. Ces valeurs défendues sont aujourd’hui la fondation d’une Europe unie.

Cette célébration est également l’occasion de rendre hommage aux anciens combattants et à tous ceux qui ont fait le sacrifice de leur vie pour assurer la sécurité et la liberté de la France, comme le sergent-chef Thomas Dupuy, tombé au Mali le 29 octobre dernier.

Puis, le capitaine de vaisseau Erwan Roche s’est fait porte-parole de Monsieur Kader Arif, Secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants et de la Mémoire en prononçant son message.

Les enfants des écoles françaises et allemandes de Genève ont ensuite entonné en chœur l’Ode à la joie, hymne officiel européen dans les deux langues.

Les personnes présentes ont été conviées à porter le Bleuet de France en hommage aux morts pour la France. La collecte issue de la distribution de ces insignes sera adressée à l’Oeuvre nationale du Bleuet de France, qui permet de venir en aide aux anciens combattants ainsi qu’aux victimes de guerres et d’attentats d’hier et d’aujourd’hui.

publié le 11/11/2014

haut de la page