Déclaration ministérielle du G8 sur la conférence d’examen de la Convention d’interdiction des armes biologiques et à toxines (CIAB)

Les ministres des Affaires étrangères du G8 ont adopté le 15 mars 2011 une déclaration dans la perspective de la 7e conférence d’examen de la CIAB, qui se déroulera en décembre 2011 à Genève. Cette déclaration vise à réaffirmer l’importance accordée par les pays du G8 à la lutte contre la prolifération des armes biologiques et leur soutien à la CIAB, qui constitue la pierre angulaire des efforts internationaux en la matière.

Signée en 1972, la convention d’interdiction des armes biologiques interdit la mise au point, la fabrication et le stockage des armes bactériologiques (biologiques) et à toxines. A la faveur de l’attention croissante portée par la communauté internationale aux questions de lutte contre la prolifération des armes biologiques, la 7e conférence d’examen devrait permettre d’étudier des moyens concrets de renforcement de cet outil majeur de notre sécurité collective.

La déclaration rappelle que le risque de développement ou d’emploi d’une arme biologique demeure une préoccupation de sécurité majeure, dans un contexte d’évolutions technologiques permanentes. Elle met l’accent sur l’engagement de nos pays à parvenir à l’élaboration d’un nouveau programme de travail quinquennal, ainsi que sur l’amélioration des garanties de respect des dispositions de la Convention. La déclaration affirme également le soutien du G8 à un renouvellement du mandat de l’unité d’appui à la mise en œuvre (ISU), dont le mandat arrive à échéance en 2011.

La déclaration ministérielle souligne enfin l’enjeu déterminant que constitue l’universalité et appelle les Etats qui ne l’ont pas encore fait à rejoindre la convention (à l’heure actuelle, la CIAB compte 163 Etats-parties et 13 signataires, 19 pays ne l’ont encore ni signée, ni ratifiée).

La déclaration ministérielle est accessible en cliquant sur le lien ci-dessous

PDF - 26.4 ko
Déclaration CIAB
(PDF - 26.4 ko)

publié le 14/04/2011

haut de la page