La France prend la présidence de la CD

La France préside la conférence du désarmement du 25 au 29 juin puis, après la pause de la conférence, du 30 juillet au 19 août. Elle est la 5ème des six présidences qui se succèdent à la tête de la conférence du désarmement en 2012 (Équateur, Égypte, Éthiopie, Finlande, France, Allemagne).

La présidence française est placée sous le signe de la continuité. Elle poursuit les discussions thématiques prévues dans le "calendrier d’activités" lancé sous l’égide de l’Éthiopie : discussions sur le traité d’interdiction de la production des matières fissiles pour la fabrication des armes nucléaires et d’autres dispositifs explosifs (1ère séance, le 26 juin) ; sur les garanties négatives de sécurité (2nde séance, le 31 juillet) ; sur la prévention de la course aux armements dans l’espace (3ème séance, le 7 août), enfin sur les nouveaux type d’armes de destruction massive, les armes radiologiques, un programme complet de désarmement et la transparence des armements (4ème séance, le 14 août).

Parallèlement, la France ne ménage pas ses efforts pour parvenir, enfin, à l’adoption d’un programme de travail, qui permette enfin de lancer des négociations en matière de désarmement. Elle a commencé des consultations avec les représentants des groupes régionaux et quelques acteurs clefs de cette conférence. Elle poursuivra ces efforts lors de la 2ème partie de la conférence.

Word - 51.5 ko
(Word - 51.5 ko)

Remarques de l’ambassadeur Simon-Michel



- Site de l’Organisation des Nations Unies à Genève

publié le 30/08/2012

haut de la page