Lancement d’un engin qualifié de spatial par les autorités nord-coréennes (5 avril 2009)

La France condamne le lancement aujourd’hui d’un engin
qualifié de spatial par les autorités nord-coréennes (5 avril
2009).


Ce lancement constitue une violation des obligations de Pyongyang au titre de la résolution 1718.

En vertu de la résolution 1718, la Corée du Nord doit s’abstenir de toute activité liée à son programme de missiles balistiques. Or les technologies de lancement des satellites et des missiles balistiques étant identiques, un lancement spatial par la Corée du Nord contribue au développement de ses capacités balistiques.

En concertation avec nos partenaires du Conseil de sécurité des nations unies, nous étudions la réponse qui doit être apportée à cet acte qui menace la paix et la stabilité régionale.
Nous rappelons que la Corée du Nord doit se conformer à ses obligations internationales.
Nous soutenons par ailleurs les efforts des pourparlers à six en vue du démantèlement complet, vérifiable et irréversible du programme nucléaire nord-coréen conformément à la résolution 1718.
Nous appelons la Corée du Nord à instaurer la confiance nécessaire à la reprise du dialogue dans ce cadre.
télécharger ce document :

PDF - 41.7 ko
(PDF - 41.7 ko)

publié le 29/03/2011

haut de la page