Le conseiller militaire [en]

JPEG Le colonel Nicolas Coussière est né en 1968 dans le Nord de la France.

Il entre à l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr en 1988, puis se spécialise dans l’arme du Génie à Angers de 1991 à 1992.

Sa première affectation le conduit à Rouen, en Normandie, où il sert quatre ans en qualité de chef de section de combat, chef du Groupement d’instruction, puis officier adjoint à la Compagnie de commandement et de logistique.

Durant cette affectation, il sert pendant six mois comme officier de liaison au sein du Bataillon du Génie de la Force de protection des Nations-Unies (FORPRONU) à Kakanj, en Bosnie. Il suit par ailleurs l’Engineer Officer Advanced Course de l’US Army Engineer School de Fort Leonard Wood (Missouri).

En 1996, il rejoint Metz, en Lorraine, où il commande une compagnie de combat pendant deux ans. Il participe à diverses missions en Albanie.

De 1998 à 2000, il sert à la Direction centrale du Génie, à Versailles. Outre son travail d’officier traitant au bureau « ressources humaines », il prépare le Brevet technique « relations internationales » qu’il réussit en 2000.

Il enchaîne ensuite deux années de formation académique : le master 2 « Diplomatie et droit des organisations internationales » de l’Université Paris-sud en 2000-2001, puis l’International Training Course du Centre de Politique de Sécurité de Genève (2001-2002), avant d’effectuer la scolarité du Collège interarmées de défense (2002-2003) à Paris.

Il enseigne ensuite à l’Ecole d’Etat-major de Compiègne pendant deux ans, en tant que professeur de groupe. Puis il est affecté de 2005 à 2007 à l’Etat-major interarmées de force et d’entraînement de Creil, comme planificateur. A ce titre, il prend part à la conception de l’opération EUFOR RD Congo et sert pendant cinq mois au sein de son état-major, à Kinshasa. Il est également engagé au Yémen.

En 2007, il est affecté à SHAPE en Belgique où son portefeuille concerne les forces déployables, et en particulier la Force de réaction rapide de l’OTAN (NRF).

Son affectation suivante le conduit en 2010 à la Délégation aux affaires stratégiques du ministère de la Défense, à Paris, en qualité d’adjoint du chef de bureau de la lutte contre la prolifération.

A l’été 2015, il rejoint Genève comme conseiller militaire de l’ambassadeur représentant permanent de la France à la Conférence du Désarmement.

Le colonel Nicolas Coussière est marié et père de trois enfants.

Promu au grade de colonel le 1er juillet 2011, il est chevalier de la Légion d’Honneur.

publié le 14/08/2015

haut de la page