Présentation du CIDHG [en]

LE CIDHG

Centre International de Déminage Humanitaire, Genève

Créé officiellement en 1999, le CIDHG est une des contributions majeures de la Suisse à la cause de la lutte contre les mines antipersonnel dans le monde. La raison d’être du Centre est d’apporter les éléments de décision pour la gestion des projets de déminage à l’United Nations Mine Action Service (UNMAS), "point focal" de l’action contre les mines à l’ONU. Depuis sa création, les tâches du CIDHG se sont étendues, et ses liens avec les Organisations non gouvernementales (ONG) et autres acteurs de la lutte contre les mines se sont développés, parallèlement à l’offre de service pour l’UNMAS.

Le CIDHG assure également, depuis 2001, le secrétariat de la Convention d’Ottawa.

Le coeur du CIDH est constitué par l’IMSMA, le système de gestion de l’information permettant la diffusion et l’échange des informations nécessaires à la mise en place et à la gestion de programmes et de politiques d’éradication des mines.

Sorte d’état-major à la disposition des Nations Unies et de la communauté internationale, il s’est enrichi de spécialistes ayant une expérience approfondie de la gestion des programmes de lutte contre les mines et peut offrir à la fois aux pays donateurs et aux populations concernées une approche globale de la lutte contre les mines, garantissant un haut retour sur investissement, avec un impact substantiel sur les populations aidées. Il fournit les éléments pertinents pour la mise en place de programmes de sensibilisation, d’enlèvement des mines, de réhabilitation des victimes et de réhabilitation des zones affectées, en coopération avec des organisations non gouvernementales et internationales.

Le Directeur du Centre est M. Stefano Toscano. L’effectif du Centre est de 30 personnes environ.

La France soutient l’action du Centre depuis sa création et fait partie de son Conseil de fondation. Ce soutien s’est concrétisé en particulier par la mise à disposition du Centre, pour trois ans, d’un officier général et par l’établissement d’une Convention de coopération entre le Centre et l’Ecole Supérieure et d’Application du Génie d’Angers (ESAG), école de spécialité du Génie dans l’armée française. Avec le soutien de la France, une coopération a également été mise en place entre le CIDHG, l’ESAG et le Centre de perfectionnement aux actions post-conflictuelles de déminage et de dépollution de Ouidah ( Bénin ).

www.gichd.ch

publié le 02/01/2014

haut de la page