Présidence française de la CCAC/CCW

La convention et ses protocoles ont pour objet l’interdiction d’armes, notamment mines, engins explosifs improvisés ou armes incendiaires, qui continuent de faire chaque année des milliers de victimes.

Partie à la convention de 1980 sur certaines armes classiques et à l’ensemble de ses protocoles, à la convention d’Ottawa sur l’interdiction totale des mines anti-personnel ainsi qu’à la convention d’Oslo sur les armes à sous-munitions, la France est pleinement impliquée dans les efforts internationaux visant à promouvoir le désarmement conventionnel. Elle préside cette année la réunion des États parties à la convention de 1980 et œuvre, à ce titre, à son universalisation.

publié le 12/04/2016

haut de la page