Qu’est-ce que le projet "Ambassade Verte" ?

Depuis avril 2019, les représentations permanentes de la France à Genève, qui partagent les mêmes locaux, s’engagent à réduire leur impact environnemental dans le cadre du projet « Ambassade Verte ».

PNG

Quels sont les objectifs de ce projet ?

Lancé en 2015 dans la perspective de la COP21, le projet « Ambassade verte » est une démarche globale et progressive de réduction de l’empreinte environnementale des représentations diplomatiques françaises à l’étranger. La France souhaite renforcer son engagement en matière de développement durable, faire du réseau diplomatique une vitrine des savoir-faire français, améliorer la gestion et les performances des postes et réaliser des économies, ainsi qu’atteindre la neutralité carbone.

Les défis sont nombreux :

  • Diminuer les émissions de GES (gaz à effet de serre)
  • Maitriser les consommations d’énergie et d’eau
  • Promouvoir les énergies renouvelables
  • Favoriser des achats plus durables
  • Encourager la mobilité durable
  • Protéger la biodiversité et l’environnement
  • Réduire et trier les déchets
  • Sensibiliser en interne et en externe au développement durable

Pour répondre à ces défis importants, les représentations permanentes à Genève ont réalisé en 2019 un diagnostic de leur impact environnemental. Mené par des ingénieurs de formation, ce diagnostic a permis d’identifier les points sur lesquels une plus grande éco-responsabilité est nécessaire et possible.

Partant de cet état des lieux précis et détaillé de leurs forces et de leurs faiblesses en matière de développement durable, les représentations permanentes ont construit un plan d’action définissant les stratégies et mesures à appliquer à court, moyen et long termes pour réduire leur impact environnemental autour de cinq domaines : l’énergie, l’eau, la mobilité, les achats et les déchets.

En conséquence, huit actions ont été établies :

  • Réduire l’empreinte carbone en matière d’énergie électrique ;
  • Optimiser l’efficacité du chauffage et améliorer l’isolation du bâtiment ;
  • Réduire les consommations d’eau et l’impact carbone généré par celles-ci ;
  • Promouvoir des modes de déplacement plus écologiques ;
  • Avoir un meilleur contrôle et une meilleure gestion des déchets produits ;
  • Opter pour une stratégie d’achats durable et écoresponsable ;
  • Mettre en valeur la biodiversité et mieux gérer les espaces verts ;
  • Sensibiliser les agents aux gestes écoresponsables.

PNG

Enfin, les représentations permanentes de la France à Genève ont rejoint le réseau 2050 Aujourd’hui, qui engage la Genève internationale à atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050 via un suivi chiffré des efforts réalisés par les missions diplomatiques pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

publié le 11/03/2021

haut de la page